Actualités

lettre aux députés et sénateurs

Objet : Amendement sur la loi pour la refondation de l’école


Madame, Monsieur  le Député(e),


Notre association, APEDYS 22 , Association de Parents d’Enfants DYSlexiques des Côtes d’Armor, membre d’ANAPEDYS, Association d'adultes et de parents d'enfants " Dys ", attire votre attention sur le Projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République dont vous serez saisie très prochainement.
Les troubles spécifiques des apprentissages représentent 5 à 8% de chaque classe d'âge (rapport Ringard 2000 et expertise collective de l'Inserm 2007). Selon leur sévérité, ces élèves entrent dans l'une des 3 catégories de la classification de l'OCDE concernant les élèves à besoins particuliers :
- La catégorie A regroupe les enfants porteurs de "déficiences" (disabilities), c'est-à-dire d'un handicap au sens médical du terme.
- La catégorie B est celle des enfants ayant des "difficultés" (difficulties), soit des troubles émotionnels ou comportementaux, soit des difficultés d'apprentissage spécifiques.
- La catégorie C rassemble l'ensemble des enfants affectés de "désavantages" (disadvantages), qui peuvent être d'ordre économique, social, culturel ou linguistique. "
En France, 2 catégories (A et C) sont prises en charge par des projets personnalisés (PPS et PPRE). La catégorie B comprenant la grande majorité des élèves en difficulté d'apprentissage spécifique (les Dys) est oubliée dans les textes légaux et l'est encore dans le projet de loi d'orientation présenté.
C'est pourquoi nous vous demandons de soutenir les amendements présentés par la Fédération Française des Dys dont nous faisons partie, et tout particulièrement l'amendement de l'article 25 et le PAP (Projet d'Accompagnement Personnalisé) proposé, qui permettra enfin de tenir compte de la majorité des élèves souffrant de troubles spécifiques des apprentissages dans un cadre légal. L'échec scolaire, l'illettrisme, le décrochage scolaire, la souffrance à l'école pourraient ainsi être évités pour 3 à 5% des élèves entrant dans cette catégorie.
Ci-joint, les amendements à la loi d'orientation que nous vous demandons de bien vouloir présenter au Parlement.
En vous remerciant très respectueusement,


Pour les associations membres de la FFDYS
Gérard LERCHE – Monique LORANT
Co présidents d’APEDYS Côtes d’Armor

Informations supplémentaires