Actualités

Apedys 22 interpelle les députés et sénateurs costarmoricains


APEDYS 22 relaie la demande des associations de parents d'enfants dys afin que le projet de loi sur la refondation de l'école soit amendé suivant leurs propositions.

La FFdys ( Fédération Française des troubles Dys) demande que les besoins particuliers des enfants présentant des troubles des apprentissages soient mieux pris en compte par le projet de loi Peillon sur l’école.

La loi doit en particulier mentionner une formation des enseignants aux fonctionnements cognitifs des apprentissages et une sensibilisation à leurs troubles.

La FFdys demande que tous les enfants présentant ce type de difficultés puissent trouver une réponse adaptée à leur trouble. Cette réponse doit prendre en compte la nature et le degré de leurs difficultés. Etablissement et service pour ceuxqui présentent les troubles les plus sévères, dispositifs d’inclusion (type CLIS) ou aide humaine pour d’autres. Pour les enfants qui, pour diverses raisons, n’entrent pas dans le champ réglementaire du handicap, la FFdys exige qu’ils puissent trouver une solution rapide et efficace à leurs difficultés. Elle demande que soit créé un « Plan d’Accompagnement Personnalisé » qui soit une réponse souple et solide pour aider ces enfants dès le repérage de leurs difficultés.
 

Les mesures prises pour ces élèves,  suite au rapport RINGARD (1)"plan langage" il y a plus de 10 ans, doivent être réactivées et inclure l’ensemble des troubles des apprentissages y compris la dyspraxie.


(1)JC RINGARD aujourd'hui Inspecteur général de l'administration de l' Education nationale et de la Recherche.

Informations supplémentaires